,
 

Octobre, la version bêta.

Une pré-version conçue à l'époque ou le graphisme du nouveau forum me semblait tristement sur le sable. On a gardé le logo et l'accroche.



Novembre, la Version finale.

Nouvel habillage du forum pour voir la vie en vert. "Et pourquoi un guépard ?" ne manquèrent pas d'interroger quelques membres dubitatifs. Ben heu... parce que les p'tites taches c'est joli ?



Décembre, Noël.

Pour le coup, voilà notre nouvelle mascotte devenue renne d'un jour.



1er Janvier, Nouvel an.

 



Janvier, le Raid 28.

Une bande de doux givrés noctambules perd la boussole et traine l'Heubi dans la boue à la recherche d'improbables balises.



Avril, AMT Népal.

Le vieux lion, accompagné de sa meute péi, va chasser le castor junior au pays du Yéti. Bande son saturée de Jimmy Hendrix : "Hey Joe ! I said where you gonna run to now ?". Un trip au format XXL. Le forum adopte la même largeur de vue.



Mai, Brives.

Jack Bauer s'infiltre aux France de 24 heures (chrono). Mais deux terroristes du bitume aux noms de code Phil et AnneCé vont faire exploser le kilométrage. Leur cavale les conduira jusqu'en Corée.



Juin, le Verdon.

Un relief de début du monde. Une lumière écrasante d'un soleil de plomb. Et au fond, coule une rivière. "Tiens, si on allait faire du pédalo ?".



Juillet, Séné.

Un sinagot glisse sur un golfe du Morbihan au couchant. Etale de basse mer. Un grain s'éloigne. Il ne manque que l'odeur du varech.



Août, la TranseGaule.

C'est parti pour les gaulois ! Et qui de plus emblématique que le malicieux Astérix pour donner le départ de cette course démentielle qui s'élance d'un petit village d'Armorique pour rejoindre, 18 jours plus au sud, les rivages de Mare Nostrum.

large product photo


Seulement voilà, le druide JBJ se refusant obstinément à la préparation de potion magique, la joyeuse équipée donna assez vite quelques signes ostentatoires de légitime lassitude et de traumatismes divers.


Et au grand désarroi d'un Heubifix pour le moins dubitatif, c'est un cousin Germain qui mèna le bal d'une
insolente et teutonique facilité, transformant les 18 étapes de la TranseGaule en une époustouflante TanseGoth !


Enfin, au terme d'une aventure (et d'un post) d'antologie dont l'histoire ne saura jamais dire si elle fût plus pathétique que pathologique, les héros se retrouvèrent fatigués mais tous vainqueurs au banquet de Gruissan. Décidément, ils sont fous ces gaulois !



Août, Grand Raid des Pyrénées.

Un petit clin d'oeil à Léonard, l'homme qui a vu l'ours ! (qui fort heureusement n'était pas l'ours bleu...)



Septembre, Millau.

"LE" Rendez-Vous des ADDM. Une belle prise de vue de la vallée et du désormais célèbre viaduc qui fend le ciel. Filtre sépia pour créer une lumière de fin d'après-midi très chaude. Et une culotte en dentelle qui fit couler beaucoup d'encre.



Octobre, Séoul.

Le Hamster Trophy sur les berges du fleuve Han. Un week-end bleu-blanc-rouge. 24 heures en Or.



Octobre, Grand Raid de la Réunion.

Quand on déboule aux lumières de l'aube dans les couleurs de la plaine des sables et que le volcan se devine dans les brumes, il vous prend des frissons qu'on ne se lasse jamais de revivre. Un endormi péi à vitesse spécifique GRR sur un lambrequin créole.



Novembre, Aulnat.

Scène d'aurore au pays de Bibendum : 24 heures sans guide Michelin.



Novembre, No Finish Line.

A Monte Carlo Tonio et Mico tournent autour des bateaux qui vont sur l'eau. Tonio va à vau-l'eau. Mico va au gros lot.








à suivre...